Sauvegarde de l’officine

Quel avenir pour le monopole?  Abonné

Par
Publié le 24/03/2014
Alors que la vente en grande surface des tests de grossesse a été officiellement entérinée par le vote de la loi consommation, les offensives contre le monopole pharmaceutique ne faiblissent pas, au grand dam des officinaux.

LA LOI consommation, adoptée le 13 février dernier, a ouvert une première brèche dans le monopole pharmaceutique : les tests de grossesse et d’ovulation pourront désormais être vendus dans les rayons des grandes surfaces. Ce premier accroc au monopole inquiète vivement les pharmaciens, qui craignent que la prochaine étape ne soit l’autorisation de la vente de médicaments OTC dans les supermarchés. Marisol Touraine, la ministre de la Santé, assure pourtant qu’il n’en est pas question.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte