Médicaments biologiques et substitution

Le formidable enjeu des biosimilaires  Abonné

Par
Hélia Hakimi-Prévot -
Publié le 25/02/2019
Si le poids des biosimilaires, en France, est encore faible, leur potentiel de croissance est important. Dynamique à l'hôpital, le marché reste timide en ville. L'officinal a un rôle de choix à jouer pour favoriser leur développement en France.

Les biomédicaments coûtent cher : la découverte d'un nouveau traitement provenant d'organismes vivants nécessite une dizaine d'années de recherche. Mais aussi, un investissement de plus d'1,5 milliard d'euros, en moyenne, pour parvenir à le développer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte