Restructuration du réseau

Faut-il favoriser les regroupements ?  Abonné

Publié le 25/10/2010
Encore insuffisants en nombre, les regroupements ont toujours la faveur des représentants professionnels, s’agissant de la restructuration du réseau officinal. Quelques pistes nouvelles ont été avancées pour les favoriser.

LORS DE LA Journée de l’économie de l’officine, le sujet des regroupements était au cœur des débats sur la restructuration du réseau officinal. Selon les statistiques ordinales, il y a eu l’an dernier 240 transferts, en majorité au sein de la même commune. Les regroupements sont peu nombreux, 35 au total. Les « faux regroupements », c’est-à-dire par rachat de clientèle après fermeture, sont au nombre de 45.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte