Études de santé - Une réorientation en effectif limité
Brève

Études de santéUne réorientation en effectif limité

03.03.2011

LA REFORME des études de santé, qui comprend depuis 2010 une première année d’études commune, voit également la mise en place de passerelles de réorientation. Deux arrêtés, parus au « Journal officiel » le 26 février, fixent les capacités de réorientation en terme d’effectif. Ainsi, 37 places sont offertes, pour l’année 2011-2012, aux étudiants désireux d’intégrer la seconde année des études pharmaceutiques, faisant valoir un « droit de remords ». Il peut s’agir d’étudiants déjà engagés...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Rémunération : les premiers effets de la réforme

L'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) dresse le bilan de l'impact économique de l'avenant n° 11 après trois mois de mise en œuvre. L’avenant n° 11 prévoit d’injecter, dès 2018, 70 millions d’euros dans le réseau... 12

Partenaires