L’eau oxygénée dans le collimateur de Bruxelles

L’eau oxygénée dans le collimateur de Bruxelles

Marie Bonte
| 20.04.2017
  • Eau oxygénée

La découverte de TATP mardi à Marseille dans l’appartement de deux hommes soupçonnés de préparer un attentat jihadiste, relance la question de l’encadrement de la vente de peroxyde d’hydrogène auquel se soustrait, jusqu’à présent, le gouvernement français.

Les trois kilos de TATP, du peroxyde de triacétone, trouvés en train de sécher dans un appartement marseillais, étaient destinés, selon les enquêteurs, à un attentat jihadiste. Ce n’est pas la première fois que cet explosif...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
interpro

À la une Grand débat : les pharmaciens donnent de la voix Abonné

Quelle place occupe la santé et ceux qui en sont responsables au cœur du grand débat national ? Pour le savoir, une enquête exceptionnelle a été menée par Odoxa pour le groupe GPS (Groupe profession santé). Ses résultats montrent les aspirations, les critiques mais aussi les pistes préconisées par les acteurs du secteur pour améliorer le fonctionnement du système de santé et répondre aux enjeux... Commenter

Partenaires