Les candidats parlent aux pharmaciens - Benoît Hamon : « l’ouverture du capital des pharmacies n’est pas souhaitable »

Les candidats parlent aux pharmaciensBenoît Hamon : « l’ouverture du capital des pharmacies n’est pas souhaitable »

Mélanie Maziere
| 06.04.2017

« Le Quotidien » poursuit sa série d’entretiens avec les candidats à la Présidentielle. Un peu plus de deux semaines avant le premier tour, Benoît Hamon défend le monopole et le maillage officinal, rejette toute ouverture de capital des pharmacies et veut se battre pour faire baisser le prix des médicaments innovants. Favorable à la vaccination en pharmacie, il est aussi convaincu par la dispensation à l’unité hors pathologie chronique. Entretien.

  • hamon

Quelle doit être, selon vous, la place du pharmacien dans le système de santé français ?

Les pharmaciens occupent une place centrale dans notre système de santé. Ils sont souvent les premiers interlocuteurs des patients, ceux qui vont les orienter, poser un premier mot sur leurs symptômes. Aujourd’hui, le rôle des pharmaciens est de plus en plus polyvalent et la diversification de leurs missions vient utilement compléter les dispositifs de prise en charge des patients, notamment dans...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires