Parasitologie - La lutte antivectorielle avance !

ParasitologieLa lutte antivectorielle avance !

Didier Rodde
| 30.05.2016

Très largement répandus à la surface du globe, les insectes et les acariens peuvent être non seulement particulièrement gênants de fait de leurs piqûres ou morsures, mais également les vecteurs de nombreuses pathologies, dont certaines peuvent être pénibles, graves, voire mortelles. Petite revue de la lutte antivectorielle.

La dengue est transmise par la piqûre de moustiques du genre Aedes, comme la fièvre Zika. Le plus souvent A. ægypti, mais aussi A. albopictus (« moustique tigre »), présent notamment en France continentale et A. polynesiensis. Quant aux vecteurs du Chikungunya, ils sont identiques à ceux de la dengue ; ces mêmes moustiques assurant la transmission de la fièvre jaune, une autre arbovirose.

L’encéphalite japonaise, quant à elle, est transmise par un moustique du genre Culex, tout...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires