Compléments alimentaires - Les pharmaciens disent stop au dopage

Compléments alimentairesLes pharmaciens disent stop au dopage

18.02.2016

Un an après avoir engagé un partenariat avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens poursuit sa lutte contre le dopage en donnant des outils de prévention aux pharmaciens.

  • Compléments alimentaires - Les pharmaciens disent stop au dopage-1

Drogues de la performance. C’est ainsi que certains compléments alimentaires peuvent être considérés pour leurs propriétés dopantes. Au cœur de ce marché dynamique dont il est le premier distributeur, le pharmacien doit jouer un rôle clé dans la prévention contre le dopage, selon les vœux du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP).

Après avoir signé une convention en février 2015 avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, le CNOP passe aujourd’hui à la vitesse...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez 1 Commentaire

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 4

Partenaires