Bras de fer autour du tiers payant pour 50 complémentaires

Bras de fer autour du tiers payant pour 50 complémentaires

Marie Bonte
| 12.02.2016
  • Bras de fer autour du tiers payant pour 50 complémentaires-1

Dans un communiqué, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) indique que, à partir de lundi, les pharmaciens rattachés à Almérys ne percevront plus, pour une cinquantaine de complémentaires santé*, l’indemnisation des coûts liés à la télétransmission, soit 0,05 euro par facture. De même, ils ne pourront plus prétendre à la garantie de paiement pour les factures télétransmises, ni de recours en cas de litige. Almérys, l’organisme disposant d’une délégation de...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 10 Commentaires
 
DOMINIQUE S Pharmacien 13.02.2016 à 13h52

« Les mutuelles étant généralisées, leur atomisation n'a plu lieu d'être et devrait aboutir à leur fusion générale et leur absorption par la sécu ; avec des gains de productivité et une rationalisatio Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 13.02.2016 à 20h01

« Sécu -productivité- rationalisation dans la même phrase , étrange ! Absorption par la Sécu aussi . On verra . arnaque c'est possible , parfois ça vient du client . Au moins la fin de l'atomisation Lire la suite

Répondre
 
Dr Gnon Pharmacien 12.02.2016 à 19h50

3 centimes par dossier ! Qu'est ce qu'on va faire de tout cet argent ? Encore que Almerys fait partie des mutuelles dont nous pouvons consulter en ligne les droits des clients , ce qui marche pas Lire la suite

Répondre
 
GUY L Pharmacien 12.02.2016 à 17h32

navrant la gue-guerre

Répondre
 
julen l Pharmacien 12.02.2016 à 17h19

je suis persuadé qu'un pharmacien sur 10 prend soin de faire la demande annuelle d'indemnisation des coûts liés à la télétransmission; je suis titulaire depuis 8 ans; et j'ai appris accidentellement Lire la suite

Répondre
 
pharma grognon Pharmacien 12.02.2016 à 17h35

effectivement j'apprend quelque chose !!

Répondre
 
Thilo D Pharmacien 20.02.2016 à 10h32

« Effectivement, en 15 années en tant que titulaire j'ai dû envoyer mes factures à Almerys peut-être 3 ou 4 fois.
Est -ce que j'ai eu le versement des sommes dues ? Je ne suis pas sûr du tout, j'ai l Lire la suite

Répondre
 
pharma grognon Pharmacien 12.02.2016 à 17h09

N'avoir aucun recours en cas de litige est inadmissible et devrait entraîner le rejet pur et simple du Tiers-Payant par Almerys par TOUS les pharmaciens. Les syndicats auront-ils le courage de donner Lire la suite

Répondre
Voir tous les commentaires

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Stock médicaments

À la Une Hausse des ruptures de stock : quelles solutions ? Abonné

Le nombre signalement de ruptures de stock de médicaments d’intérêt thérapeutique majeur a augmenté de 30 % en 2017. Si les chiffres ne sont pas encore consolidés, la tendance inquiète. L’agence du médicament détaille les solutions qu’elle met en place pour garantir l’accès aux soins. 2

Partenaires