Une alternative intéressante - L’homéopathie en soins de support en oncologie

Une alternative intéressante L’homéopathie en soins de support en oncologie

10.11.2011

L’homéopathie permet d’apporter une réponse à bon nombre de troubles induits par la maladie cancéreuse et par ses traitements. Elle s’intègre dans une prise en charge pluridisciplinaire et contribue à renforcer le rôle des pharmaciens qui accueillent de plus en plus souvent de patients soignés en ambulatoire.

L’HOMÉOPATHIE ne peut en aucun cas se substituer aux traitements conventionnels mais elle peut apporter des solutions thérapeutiques très précoces, voire préventives. Plusieurs études ont montré que le recours aux médecines alternatives (CAM = complementary alternative medecines) est de plus en plus fréquent, et l’homéopathie arrive en deuxième position. Des études françaises (2010) montrent que 60 % des patients ont recours aux CAM, la plus populaire étant l’homéopathie (33 %). Pourtant,...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires