Nouvelles règles du NS - Le générique dans la tourmente

Nouvelles règles du NSLe générique dans la tourmente

Mélanie Maziere
| 06.01.2020

Dès la fin de l’année 2018 avec le vote de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2019 et son fameux article 66, pharmaciens et génériqueurs étaient montés au créneau. Objectif : dénoncer les effets pervers de la disposition prévoyant le remboursement du princeps sur la base du générique lorsque la substitution est refusée par le patient sans justification médicale.

  • NS

La mesure intégrée à la LFSS 2019 pour une application au 1er janvier 2020 semblait logique. La ministre de la Santé Agnès Buzyn l’avait défendue en expliquant que l’assurance-maladie n’avait pas à rembourser un médicament princeps délivré à la place d’un générique à la demande du patient. Dès lors, il convenait de faire peser sur le patient son choix de refuser le générique sans justification médicale en le remboursant sur la base du prix générique. Soit le reste à charge...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Olivier Véran

Olivier Véran veut relancer la production de médicaments en Europe

Hier au Sénat, le nouveau ministre de la Santé, Olivier Véran, s'est montré rassurant quant au risque sur l'approvisionnement en médicaments du fait de l'épidémie de coronavirus qui paralyse l'industrie chinoise. Il prône... 1

Partenaires