VIH : Biktarvy, nouvelle trithérapie disponible en ville

VIH : Biktarvy, nouvelle trithérapie disponible en ville

Mélanie Maziere
| 09.11.2018
  • VIH

Après avoir obtenu son autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne le 21 juin dernier, la trithérapie Biktarvy dans le VIH-1 est désormais disponible en France, en ville comme à l'hôpital.

Cette nouvelle trithérapie en une prise quotidienne associe 50 mg de bictégravir, un nouvel inhibiteur d'intégrase de seconde génération, à 200 mg d'emtricitabine et à 25 mg de ténofovir alafénamide, deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse qui...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
masque

Distribution de masques : la plateforme est opérationnelle

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), a annoncé ce matin l’ouverture sur le site amelipro de la plateforme dédiée à la livraison des masques et à leur répartition aux... 13

  • À la UneTous masqués : retour sur un revirement

    Abonné
    foule

    Dans la population, on crie au scandale et au mensonge d’État. Chez les pharmaciens, éprouvés par la difficile délivrance contingentée de... Commenter

  • Pandémie. Traqués pour la bonne cause

    Abonné
    smartphone

    Une des clés de la sortie du confinement, aux côtés des masques et des tests, serait donc le tracking, autrement dit le traçage numérique... Commenter

  • HumeurJ'avance masqué

    Abonné

    J'étais pestiféré : les gens se détournaient de moi comme si j'avais le virus. Je les comprenais : je risquais en effet de l'avoir. Mais,... Commenter

Partenaires