PACES : plus de stress, moins d’alcool

PACES : plus de stress, moins d’alcool

Charlotte Demarti
| 05.02.2018
  • Etudiants

Après plusieurs cas de suicides chez des étudiants en PACES ces derniers mois, on s’interroge de plus en plus sur l'état de stress auxquels sont soumis ces jeunes. L'étude i-Share vient apporter quelques éclaircissements.

L’étude i-Share menée sur la santé des étudiants a fait un éclairage particulier sur les étudiants en filière médicale. L'analyse a pris en compte les 1 360 étudiants en première année commune d’études de santé (PACES) et les 1 210 étudiants ayant intégré...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 2 Commentaires
 
PHILIPPE D Pharmacien 05.02.2018 à 16h46

L’éducation nationale ne prépare pas au combat ni à l’échec
Car il n’y a plus de redoublement et le bac est donné mention comprise

Répondre
 
francois r Médecin ou Interne 06.02.2018 à 14h02

Vous souhaiteriez un élitisme encore plus poussé dès la maternelle pour qu’arrivé à l’age du risque suicidaire les chères têtes blondes glissent sur une réussite promise de longue date ?
Le problème Lire la suite

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires