À la Une - Marché de l'OTC : les raisons du recul

À la UneMarché de l'OTC : les raisons du recul

Mélanie Maziere
| 05.02.2018

En l'absence d'engagement de la part des pouvoirs publics en faveur de l’automédication, malgré ses demandes répétées, l’AFIPA tire la sonnette d’alarme. Face à un marché du médicament OTC en baisse en 2017, elle dénonce des mesures qui vont à l’encontre de l’intérêt du patient, liste ses propositions et demande à rencontrer la ministre de la Santé.

  • otc
  • graph

La croissance du marché de l’automédication ces deux dernières années a toujours été qualifiée de fragile. Une fragilité qui n’a pas permis de protéger le secteur en 2017 face à des « pathologies hivernales moins marquées ». C’est bien ce que dénonce l’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (AFIPA) depuis des années : le marché est bien trop soumis aux maladies saisonnières. Ainsi, en 2017, le marché du selfcare* (médicaments,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Génériques

Le GEMME propose une ROSP pharmacien pour la substitution de spécialités complexes

Malgré la volonté des pouvoirs publics de relancer le développement des génériques, l'état des lieux dressé par le GEMME reste en demi-teinte et les perspectives moroses. L'association des génériqueurs énumère une série de... Commenter

Partenaires