À la Une - Codéine sur ordonnance : la mesure qui fait tousser

À la UneCodéine sur ordonnance : la mesure qui fait tousser

Charlotte Demarti, Didier Doukhan
| 14.09.2017

Au début de l'été, un arrêté ministériel rendait la prescription obligatoire pour toutes les spécialités contenant de la codéine. Du jour au lendemain, les pharmacies se sont retrouvées avec des stocks de présentations conseil en attente d'ordonnance. Mais surtout, les officinaux ont été privés, sans véritable alternative, d'un important arsenal thérapeutique adapté au conseil antalgique et antitussif. Deux mois plus tard, état des lieux.

  • codéine

CodéDrill, Tussipax, Codoliprane, Claradol Codéiné, Humex Toux Sèche dextrométhorphane, Néo-Codion… Dans les officines, certaines stars du conseil ont pris cet été comme un « coup de vieux ». Précisément, depuis le 12 juillet, date à laquelle la ministre de la Santé Agnès Buzyn signait un arrêté à effet immédiat rendant tous les médicaments contenant de la codéine, du dextrométhorphane, de l'éthylmorphine ou de la noscapine disponibles uniquement sur...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
cour des comptes

La Cour des comptes veut généraliser l'usage du dossier pharmaceutique

Dans leur rapport annuel, les sages de la rue Cambon préconisent d’étendre l’usage du DP à tous les Français et à toute la chaîne de soins, établissements hospitaliers compris. Maintes fois cité pour sa réussite, le dossier... 3

Partenaires