Praluent remboursé dans l’hypercholestérolémie familiale

Praluent remboursé dans l’hypercholestérolémie familiale

Marie Bonte
| 31.01.2018
  • Praluent

Premier inhibiteur de PCSK9 commercialisé en France, Praluent est désormais pris en charge pour les patients atteints des formes les plus graves d’hypercholestérolémie familiale. Une alternative très attendue à la LDL-aphérèse.

Jusqu’à présent, les patients souffrant d’hypercholestérolémie familiale hétérozygote (HFhe) n’avaient pour dernier recours que la LDL-aphérèse, un traitement qui consistait en une épuration sanguine tous les quinze jours dans l’un des vingt centres...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ibu

Ibuprofène et kétoprofène aggravent les infections, alerte l'ANSM

Une enquête des centres régionaux de pharmacovigilance (CRPV) de Tours et Marseille, suggère le « rôle aggravant » de l'ibuprofène et du kétoprofène en cas d'infection. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits... 6

Partenaires