Affaire Lactalis : des peines « graves » selon la ministre

Affaire Lactalis : des peines « graves » selon la ministre

Christophe Micas
| 12.01.2018
  • Buzyn

L'affaire du lait contaminé à la salmonelle du groupe Lactalis aura des conséquences pour les distributeurs. La ministre de la Santé Agnès Buzyn affirme ainsi qu'il y aura « des suites », évoquant les « peines graves » encourues par certains acteurs. 44 officines ont été épinglées par la DGCCRF sur quelque 1 200 pharmacies inspectées.

Malgré les rappels de lots des laits infantiles contaminés, en trois étapes en décembre, des supermarchés ont...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
PACES

À la Une Études de santé : la réforme décryptée Abonné

À la rentrée 2020, le numerus clausus ne sera plus. Pour adapter les compétences aux besoins actuels du système de santé, notamment, la PACES cédera sa place à deux parcours qui doivent également permettre à des profils plus diversifiés d'avoir accès aux études de santé. Si les syndicats étudiants saluent l'intention, ils appellent désormais les universités à jouer le jeu jusqu'au bout. Commenter

Partenaires