Rejets des CPAM : la faute à l’avenant 11, selon la FSPF

Rejets des CPAM : la faute à l’avenant 11, selon la FSPF

Marie Bonte
| 10.01.2018
  • cpam

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) dénonce un nombre anormalement élevé de refus de paiements par les CPAM. Une conséquence, selon elle, d’un retard de mise à jour de la base de données des prix du médicament dans la foulée de la modification de l’arrêté de marge prévue par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique.

Un nombre important de pharmaciens essuieraient des rejets de paiement par les CPAM au motif que le prix maximum du...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 3 Commentaires
 
Thilo D Pharmacien 10.01.2018 à 19h31

En attendant, je viens juste de recevoir une première salve de 200 € au total. Bizarre, je n'ai pas reçu le mail habituel de la CPAM, juste le rejet Resopharma. Je serai curieux de voir à quelle Lire la suite

Répondre
 
Bastien M Pharmacien 10.01.2018 à 18h12

Putain mais LoL.
Ça va encore leur coûter cher en pénalités de retard

Répondre
 
BENOIT R Pharmacien 10.01.2018 à 16h51

Comme par hasard!

Il est étonnant que ce beug n'arrive jamais quand c'est à l'occasion d'une baisse des prix!

Gros foutage de gueule.

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires