Rejets des CPAM : la faute à l’avenant 11, selon la FSPF

Rejets des CPAM : la faute à l’avenant 11, selon la FSPF

Marie Bonte
| 10.01.2018
  • cpam

La Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) dénonce un nombre anormalement élevé de refus de paiements par les CPAM. Une conséquence, selon elle, d’un retard de mise à jour de la base de données des prix du médicament dans la foulée de la modification de l’arrêté de marge prévue par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique.

Un nombre important de pharmaciens essuieraient des rejets de paiement par les CPAM au motif que le prix maximum du...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires