Directive proportionnalité - Un signal positif pour les professions de santé

Directive proportionnalitéUn signal positif pour les professions de santé

Denis Durand de Bousingen
| 11.12.2017

Mobilisées depuis plusieurs mois pour obtenir l’exclusion des professionnels de santé de la future directive sur la « proportionnalité », les organisations représentatives des pharmaciens, des médecins et des dentistes ont accueilli avec une satisfaction mesurée un vote de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs (IMCO) du Parlement européen, qui reprend partiellement leur argumentation.

En octobre dernier, la commission de la santé du Parlement européen avait adopté un amendement demandant purement et simplement l’exclusion de ces professionnels du champ de la directive, faisant sienne l’argumentation défendue par les organisations représentatives de pharmaciens, de médecins et de dentistes, pour qui ce texte met en danger la qualité et la sécurité des soins*.

La commission IMCO, saisie à son tour du texte, n’a pas repris cet amendement, mais a toutefois adopté un...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires