Contraception d’urgence : priorité à l'information

Contraception d’urgence : priorité à l'information

Evelyne Gogien-Oudry
| 02.09.2019

Les demandes de pilules dites (à tort) « du lendemain » sont fréquentes. Mais l’information est défaillante, surtout chez les jeunes, et le pharmacien doit passer un peu de temps à expliquer avec bienveillance et à corriger quelques idées reçues.

  • norlevo

Même si la première « pilule du lendemain » a déjà 20 ans, la contraception d’urgence (CU) reste mal connue, notamment des jeunes, comme l’a montré une récente étude publiée par Santé Publique France. S’ils connaissent son existence, les imprécisions et les idées fausses sur des points importants (délai d’utilisation, risques) sont fréquentes dans cette tranche d’âge. Plus de la moitié des jeunes femmes considèrent ainsi que les pilules dites du lendemain sont...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maxilase

Maxilase : attention aux réactions allergiques

Les sirops et comprimés contre les maux de gorge renfermant de l’alpha-amylase - Maxilase et alpha amylase Biogaran - peuvent provoquer des réactions anaphylactiques parfois sévères. Les spécialités à base d’alpha-amylase... Commenter

Partenaires