Traitement de la SEP - Lemtrada : l'Agence européenne du médicament veut restreindre son utilisation

Traitement de la SEPLemtrada : l'Agence européenne du médicament veut restreindre son utilisation

Charlène Catalifaud
| 18.04.2019

En raison d'effets indésirables graves rapportés, l'Agence européenne du médicament recommande de restreindre l'utilisation du Lemtrada (alemtuzumab). Ce médicament, autorisé dans l'Union européenne depuis 2013, est indiqué chez des patients atteints d'une forme active de sclérose en plaques récurrente-rémittente.

Le Lemtrada fait actuellement l'objet d'une réévaluation, mise en œuvre par le Comité d'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) à la demande de la Commission européenne. Des cas de pathologies auto-immunes et des troubles cardiaques graves, voire mortels, ont notamment été rapportés avec ce médicament.

Si l'évaluation est en...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
hep C

Hépatite C chronique : les généralistes ont la main

La prescription de deux antiviraux à action directe (AAD) pour le traitement de l’hépatite C chronique est désormais ouverte aux médecins généralistes, comme prévu par le Plan priorité prévention. Jusqu’à présent réservés à... Commenter

Partenaires