Une étude interroge sur le caractère substituable des deux formules - Lévothyrox : des doutes sur la bioéquivalence

Une étude interroge sur le caractère substituable des deux formulesLévothyrox : des doutes sur la bioéquivalence

Charlène Catalifaud
| 08.04.2019

Une publication franco-britannique dans « Clinical Pharmacocinetiks » remet en cause la bioéquivalence entre ancienne et nouvelle formule du Lévothyrox.

  • levothyrox

À la suite de la mise sur le marché en mars 2017 de la nouvelle formule censée remplacer l'ancienne, de nombreux patients ont rapporté des évènements indésirables. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) affirme pourtant que les deux formules sont bioéquivalentes.

« La ligne...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
assemblée

À la Une Substitution biosimilaire : les pharmaciens ne renoncent pas Abonné

En commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, la substitution biosimilaire n’a pas trouvé voix au chapitre. Dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020, le développement de ces médicaments est envisagé au seul moyen de la prescription, et les amendements en faveur de la substitution ont tous été rejetés. De son côté, l'assurance-maladie met sur pied un... 1

Partenaires