Quelques cas particuliers  Abonné

Par
Publié le 12/04/2018

Grossesse et allaitement :

- Ibuprofène : contre-indiqué (comme tous les AINS, y compris sous forme locale, notamment le diclofénac) à partir du 6e mois de la grossesse et déconseillé pendant l’allaitement.

- Les substituts nicotiniques peuvent être utilisés au cours de la grossesse sous contrôle médical. Les patchs sont déconseillés en cas d’allaitement (mais dans ce cas, on peut recourir aux formes orales ou à la forme inhaleur juste après la tétée), en s’abstenant durant les 2 heures qui précèdent la tétée suivante).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte