À la Une

Génériques : comment enrayer la chute  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 03/02/2020
Les syndicats de pharmaciens ont dénoncé une « rupture de la parole donnée » par les industriels en découvrant l’alignement des prix de neuf princeps sur ceux de leurs génériques au 15 janvier. Face à la menace pour le marché générique, le GEMME réclame la publication urgente d’un arrêté protégeant les génériques de cette pratique pendant 24 mois après leur lancement.

Tout commence par la publication de la loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS) pour 2019 et de son article 66. Au programme : de nouvelles règles au 1er janvier 2020 concernant l’utilisation de la mention non substituable et un remboursement à hauteur du prix du générique en cas de refus de substitution de la part de l’assuré.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte