Contrefaçon, mésusage, médicaments périmés…

En Haïti, les pharmaciens disent « stop »  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 20/06/2019
Leur congrès annuel du 27 au 29 juin est l’occasion pour les pharmaciens haïtiens, et notamment pour le groupe de jeunes diplômés réunis sur la page Facebook « Allô Pharma », de lancer l’alerte sur les ravages causés par le mésusage et la contrefaçon de médicaments dans leur pays. Un message dédié tant à la population qu’aux autorités haïtiennes.
allô pharma lydolph bauzil

allô pharma lydolph bauzil
Crédit photo : DR

lydolph bauzil

lydolph bauzil
Crédit photo : DR

Haïti

Haïti
Crédit photo : DR

haïti

haïti
Crédit photo : DR

haiti bon

haiti bon
Crédit photo : DR

haiti

haiti
Crédit photo : DR

Trop, c’est trop. Il ne se passe pas une semaine en Haïti sans que, parmi ses 11 millions d'habitants, un patient soit victime du mésusage du médicament, d’un produit de contrefaçon, ou tout simplement d’un médicament périmé. Lydolph Bauzil, jeune pharmacien haïtien, et quatre de ses confrères et consœurs hospitaliers et officinaux, animateurs de la page Facebook « Allô Pharma » (communauté de 5 730 personnes), sont bien décidés à se faire entendre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte