Success story - Un pharmacien nigérian invente le détecteur de faux médicaments

Success storyUn pharmacien nigérian invente le détecteur de faux médicaments

Mélanie Maziere
| 13.06.2019

Il a bien failli mourir à cause d’un faux médicament acheté par son père dans une pharmacie de quartier il y a quinze ans. Face au fléau particulièrement répandu en Afrique et en Asie, Adebayo Alonge a inventé un laboratoire de poche capable d’authentifier un médicament en 30 secondes.

  • alonge

Une crise d’asthme en janvier 2002. Adebayo Alonge a 14 ans, il vit au Nigeria, à Idaban. Son père lui donne un comprimé de Ventoline acheté à la pharmacie de quartier. Vingt et un jours de coma plus tard, l’adolescent décide de prendre sa revanche sur la vie. Doué, il entre à la faculté de pharmacie d’Idaban à 15 ans. Deux ans plus tard, il imagine Drugfast, un système pour sécuriser la livraison de médicaments entre les usines, les pharmacies et les particuliers. À 21 ans, il pense...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
carte

À la Une Ruptures de stock : les contradictions européennes Abonné

Dénonçant « l’épuisement des stocks de médicaments » lié aux importations parallèles, une députée européenne a interrogé la Commission sur ces pratiques, mais celle-ci en a confirmé la légalité. Pourtant, comme le rappelle la pharmacovigilance, les pénuries de médicaments qu'elles peuvent engendrer, présentent parfois des risques iatrogènes. 2

Partenaires