Effort sur les nouvelles molécules  Abonné

Publié le 14/03/2011

Selon l’étude réalisée à la demande du GEMME, l’effort sur les prix concerne davantage les nouveaux génériques (lancés après 2005). Le différentiel entre les prix en France et la moyenne des pays européens est de 15 %, contre seulement 3 % pour les molécules plus anciennes. De plus, la France présente des prix inférieurs à la moyenne européenne aussi bien sur les présentations les plus vendues que sur celles qui le sont moins.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 2819