Teva lance une OPA hostile sur Mylan

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 22/04/2015

Le numéro un mondial des génériques, l’Israélien Teva, a finalement fait taire les rumeurs qui agitaient les milieux boursiers depuis vendredi. Il lance une OPA non sollicitée de 40,1 milliards de dollars, à 82 dollars par action, sur son homologue américain Mylan. Le groupe Teva avait refusé de commenter ces rumeurs. La fusion de ces deux entreprises donnerait naissance à un mastodonte des médicaments génériques, avec un chiffre d’affaires annuel d’environ 30 milliards de dollars. Mais rien n’est fait car rien ne dit que les autorités antitrust vont l’autoriser.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)