Guerre des brevets

Teva condamné pour son générique d’Exforge  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 21/06/2018

Dans l’affaire qui oppose le Laboratoire Teva, fabricant du générique Amlodipine/Valsartan, au Laboratoire Novartis, fabricant de la spécialité Exforge et détenteur exclusif en France du brevet EP 174 qui couvre cette spécialité (Valsartan, Amlodipine) jusqu’au 9 juillet 2019, le tribunal de grande instance de Paris a ordonné l’arrêt de la commercialisation de l’Amlodipine/Valsartan Teva au motif que ce produit n’était pas un générique comme l’affirme son fabricant, mais bien une contrefaçon de la spécialité Exforge, eu égard à la réglementation sur les brevets.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte