Record du monde des remords

L’inventeur du Botox se fait des rides  Abonné

Publié le 16/02/2012
À deux doigts de la fortune

À deux doigts de la fortune
Crédit photo : AFP

IL N’EST PAS NÉ celui qui parviendra à le dérider. L’ophtalmologue américain Alan Scott a perdu tout sens de l’humour et rumine ses remords depuis plus de 20 ans. Et pour cause. En 1991, il cédait son invention, un traitement neurologique à base de toxine botulique, pour « seulement » 4,5 millions de dollars au groupe Allergan. Pas de quoi déprimer, me direz-vous. Et bien si. Car sa toxine botulique a, depuis (en 2002), reçu l’autorisation de la célèbre FDA américaine pour être commercialisée sous la forme de traitements cosmétiques temporaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte