Nanoparticules, métaux lourds, acide citrique, TGI de Lyon…

Lévothyrox : Merck dénonce de fausses informations  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 22/05/2018
Jeudi dernier, le juge des référés du tribunal de grande instance de Lyon n’a pas donné suite aux demandes de l’association Vivre sans thyroïde. Le Laboratoire Merck en profite pour revenir sur un contexte de « prétendues révélations erronées et trompeuses ».

Il apparaît de plus en plus compliqué de s’y retrouver dans les multiples actions en justice intentées dans le cadre de l’affaire Lévothyrox.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte