Protelos incriminé

Le démenti de Servier  Abonné

Publié le 12/09/2011

APRÈS le scandale du Mediator, les Laboratoires Servier ont désormais à faire face à d’autres attaques visant son médicament anti-ostéoporose Protélos (ranélate de strontium). Dans son édition du 7 septembre, le quotidien « Libération » accusait en effet la pharmacovigilance du laboratoire d’avoir falsifié des documents ou omis de signaler des effets secondaires liés au médicament commercialisé depuis 2004.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte