Editorial

La punition  Abonné

Publié le 26/09/2011

« Il y a trop de médicaments en France, on consomme trop de médicaments et nous les payons trop cher », a martelé Xavier Bertrand en présentant le projet de financement de la Sécurité sociale pour 2012. Le coupable est désigné. Surfant sur l’impopularité supposée des laboratoires dans l’opinion, dégât collatéral de l’affaire du Médiator, le gouvernement a choisi de faire porter l’essentiel des économies sur le médicament.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte