La bonne santé des génériqueurs  Abonné

Publié le 23/03/2009

Les génériqueurs sont épargnés par la crise. Leur promotion vise essentiellement le pharmacien et l’innovation pour eux signifie amélioration de la galénique, service au patient et au professionnel de santé. Les laboratoires traditionnels se sont, pour beaucoup, lancés dans le générique pour limiter la concurrence de ces sociétés. De nouveaux partenariats se nouent encore. Ainsi, Pfizer vient d’annoncer une série d’accords avec l’Indien Aurobindo, lui permettant de lancer sept autogénériques, 31 autres molécules génériques sous son nom et des antibiotiques génériques injectables.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte