Contraception définitive

L’implant Essure devant la justice  Abonné

Publié le 12/12/2016

Une action en justice a été intentée contre le dispositif de contraception définitive Essure, en raison de ses possibles effets secondaires douloureux dont se sont plaintes certaines patientes. Selon l’avocat des deux plaignantes, Me Charles Joseph-Oudin, une première audience devrait se tenir en janvier. Le juriste étudie également 28 autres dossiers, et une pétition sur le sujet a recueilli plus de 45 000 signatures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte