Santé cardio-vasculaire

De l’épidémiologie à l’étiquetage des aliments  Abonné

Publié le 19/05/2016
L’alimentation et l’activité physique sont des déterminants majeurs de la santé, en particulier des maladies cardio-vasculaires. Consommation excessive de sel et sédentarité en sont deux exemples. Le point de vue du Pr Serge Hercberg *.

La nutrition (alimentation et activité physique) est un déterminant majeur de la santé et notamment des pathologies chroniques. Au cours des 30 dernières années, de nombreux travaux scientifiques fondamentaux, cliniques et épidémiologiques ont mis en évidence le rôle des facteurs nutritionnels dans le déterminisme des principales maladies chroniques en France comme dans l’ensemble des pays industrialisés et dans les pays émergents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte