Un peu de physiopathologie  Abonné

Par
Christine Nicolet -
Publié le 27/02/2014

L’hydratation cutanée est régulée par deux systèmes complémentaires. Le flux transépidermique ou perte insensible en eau (PIE) au cours duquel l’eau venue de la circulation sanguine traverse, via le derme, les différentes couches de l’épiderme et se dissipe à l’extérieur de l’organisme. Le second système est représenté par la capacité de rétention d’eau épidermique qui permet au stratum corneum de capter et de retenir l’eau au sein des cornéocytes. Le premier effet délétère du froid sur la peau est la déshydratation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte