Les mots du conseil

Publié le 29/05/2020

Quelle prévention chez les patients diabétiques ?Afin de prévenir le risque d’apparition d’un pied diabétique, les patients doivent inspecter leurs pieds tous les jours (à l’aide d’un miroir pour voir le dessous), les laver et les sécher soigneusement, privilégier les chaussettes en coton, appliquer une crème hydratante au coucher, porter des chaussures adaptées et les choisir en fin de journée, signaler immédiatement toute lésion ou coloration suspecte du pied et consulter un podologue au moins une fois par an.Quelles mesures d’hygiène conseiller en cas de mycose ?Une bonne hygiène quotidienne est indispensable et les pieds doivent être séchés après la toilette. Lors d’un traitement antifongique, les tapis de bain, serviettes de toilette et chaussettes doivent être lavés à 60 °C et les chaussures et chaussons doivent être décontaminés à l’aide d’une poudre antimycosique. Le port de chaussettes en coton doit être favorisé et les facteurs de risque de macération limités au maximum. Pour les patients adeptes de natation, mieux vaut porter des sandales dans les vestiaires. Enfin, pour éviter une contamination de l’entourage, le patient doit éviter de marcher pieds nus chez lui, passer régulièrement l’aspirateur pour éliminer les squames, laver sols carrelés et douche à l’eau de Javel, désinfecter à l’alcool les accessoires pour les ongles et ne pas échanger sa serviette de toilette.Pied d’athlète et onychomycose : dois-je aller voir le médecin ?Les patients diabétiques, sous chimiothérapies et immunodéprimés doivent être orientés vers leur médecin. En cas de mycose cutanée, une lésion atypique, suintante, récidivante ou encore résistante à un premier traitement conseillé impose également une consultation. Il en est de même en cas d’onychomycose atteignant plus de deux ongles ou la base de l’ongle ou que l’ongle est gravement endommagé ou surinfecté.Combien de temps doit-on traiter une mycose ?La durée du traitement pour un pied d’athlète peut aller jusqu’à quatre semaines afin d’obtenir la disparition définitive de l’agent responsable. En ce qui concerne les mycoses unguéales, la guérison n’est obtenue qu’après une repousse totalement saine de l’ongle, ce qui représente 9 à 12 mois pour le gros orteil.Phénomène de Raynaud, peut-on faire quelque chose ?Pour lutter contre l’apparition de ce phénomène, il faut d’abord se protéger du froid en portant des chaussettes chaudes et des chaussures larges pour que les orteils puissent bouger et éviter tout changement brusque de température (ex : climatisation dans la voiture l’été). De plus, le tabac est à proscrire, les boissons caféinées à diminuer et une activité physique régulière permettent de limiter le stress qui est un facteur déclenchant. En cas d’aggravation, si le phénomène se manifeste d’un seul côté du corps, si le premier épisode est apparu après 35 ans ou chez un homme, une consultation médicale s’impose.


Source : lequotidiendupharmacien.fr