Informatique officinale

Observance et iatrogénie : l’ordinateur veille  Abonné

Publié le 26/01/2009
Le bon usage du médicament est directement lié au degré de connaissance du patient sur sa maladie et ses traitements. Un des rôles majeurs du pharmacien est donc de contribuer à une meilleure information et à un meilleur suivi, particulièrement avec les séniors, souvent polymédiqués. Dans ce domaine, l’informatique constitue une aide précieuse.
COMPTOIR CLIENTS ECHANGE FACE A FACE  SENIOR   PHARMACIE PHARMACIEN

COMPTOIR CLIENTS ECHANGE FACE A FACE SENIOR PHARMACIE PHARMACIEN
Crédit photo : S TOUBON

« LA IATROGÉNIE et la redondance de délivrance de traitements sont responsables de 128 000 hospitalisations et entre 9 000 et 11 000 décès par an », rappelle Jérôme Blo, chef de produit LGPI/CIPGS (Pharmagest Interactive). Tout doit donc être fait pour garantir le bon usage du médicament. Or toute une panoplie d’outils informatiques permet à l’équipe officinale de sécuriser la délivrance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte