Résistance aux antibiotiques

Vache de gènes !  Abonné

Publié le 24/04/2014

ON SAVAIT les pets des vaches nocifs pour l’environnement. Leurs excréments sont tout aussi potentiellement dangereux pour l’homme. Le fumier de vaches, parfois utilisé comme engrais, notamment aux États-Unis, contient en effet un nombre élevé de nouveaux gènes de bactéries résistantes aux antibiotiques provenant de l’intestin des ruminants, selon une récente étude américaine publiée lundi. Jusque-là, rien d’inquiétant. Mais la crainte des chercheurs est que ces gènes puissent passer du fumier aux bactéries présentes dans le sol où poussent les récoltes, en particulier les légumes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte