Spécial Femme

Une femme avertie en vaut deux Abonné

Publié le 22/02/2010

POURQUOI les femmes souffrent-elles, plus souvent que les hommes, de migraine ou d’ostéoporose, et un peu moins, de maladies cardiovasculaires ? Spécificité hormonale, me direz-vous. Certes, mais pas seulement. Car c’est bien la mise en jeu de mécanismes physiologiques complexes qui bouscule les sex-ratios. Tel est d’ailleurs le propos de notre article consacré à l’inégalité des sexes devant la maladie. Tout y est pour mieux appréhender et comprendre ce qui pourrait paraître à certaines comme une injustice, à d’autres comme une bénédiction. Vous y trouverez, comme dans l’ensemble de ce…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte