Un peu de physiopathologie  Abonné

Par
Publié le 11/10/2018

Le tabagisme a un impact considérable dans la morbidité cardiovasculaire et pulmonaire.

Il est responsable de 25 % de l’ensemble des cancers et de 90 % des cancers bronchopulmonaires en France et il est le principal facteur de risque de BPCO (environ 85 % des BPCO survenant chez des fumeurs ou des anciens fumeurs).

Au niveau de la reproduction, il diminue également la fertilité chez l’homme et la femme, il allonge le délai de conception, il augmente le risque de fausses couches et de grossesses extra-utérines, il diminue le poids de naissance…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte