Un peu de physiopathologie  Abonné

Par
Publié le 13/09/2018

Les puces peuvent être à l'origine de complications comme la dermatite allergique par piqûre de puce (DAPP). Cette manifestation correspond à une réaction d’hypersensibilité cutanée provoquée par la salive de puce, sur le mode allergénique. Certains animaux sont plus sensibles, et développeront une DAPP quel que soit le degré d'infestation. Le prurit intense expose l'animal à un risque infectieux, sous l'effet du grattage. Le traitement consiste généralement à administrer un antihistaminique en complément de l'antiparasitaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte