AMM américaine pour le triacétate d’uridine

Un nouvel antidote en chimiothérapie  Abonné

Publié le 10/03/2016
Le triacétate d’uridine, également appelé vistonuridine (commercialisé sous le nom de Vistogard), a obtenu son AMM américaine fin 2015. Une autorisation qui donne l’accès au marché au seul antidote actuel en cas d’intoxication au 5-fluorouracil. En France, ce produit bénéficie d’une ATU depuis février 2013.

L’autorisation de commercialisation de Vistogard par les autorités américaines était très attendue par Wellstat Therapeutics, le laboratoire fabriquant. Depuis 2009, la molécule bénéficie du statut de médicament orphelin et diverses études publiées à partir de 2010 ont montré les succès observés par l’utilisation du triacétate d’uridine (ou vistonuridine) en cas d’overdose avec le produit de chimiothérapie 5-fluorouracil (5-FU). Celui-ci est indiqué dans les cancers colorectaux, digestifs, du sein et autres tumeurs solides.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte