Quelques cas particuliers  Abonné

Par
Publié le 07/02/2019

Grossesse et allaitement

Les IEC, les ARA 2, les antivitamines K, et les anticoagulants oraux directs sont contre-indiqués chez la femme enceinte ou qui allaite (exception faite pour les AVK en cas de grossesse chez une femme porteuse d’une valve cardiaque mécanique présentant un risque élevé de thrombose, sans alternative thérapeutique plus efficace ; mais le passage à l’héparine s’impose à partir de la 36e semaine d’aménorrhée).

Insuffisance rénale ou hépatique

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte