Prévention et dépistage

Prévenir et guérir Abonné

Publié le 23/02/2009

UNE mère ajoutant une écharpe à son enfant, voilà un beau geste de prévention primaire. La même, appliquant la main sur le front du bambin pour dépister une fièvre débutante, et c’est la prévention secondaire qui entre en scène. Comme M. Jourdain fait de la prose, il arrive à chacun d’entre nous de faire œuvre de prévention sans le savoir. Une attitude dont les fondements remontent pourtant à l’aube de l’humanité. Savez-vous par exemple qu’en mettant à l’honneur les vertus de l’exercice et de la diététique, la prévention d’aujourd’hui s’inscrit dans la plus pure tradition hippocratique ? Et…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte