Enfant de petite taille

Mise en garde contre des associations médicamenteuses hors AMM  Abonné

Par
Publié le 29/09/2016
L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alerte sur certaines pratiques de prescriptions hors autorisation de mise sur le marché qui ont été observées chez des enfants traités pour une petite taille physiologique.
prescription

prescription
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

L'assurance maladie a constaté, à partir des bases de données des prescriptions nationales (SNIIRAM), des coprescriptions hors autorisation de mise sur le marché (hors AMM) associant des hormones de croissance avec des inhibiteurs de l’aromatase - Arimidex (anastrozole) et Femara (létrozole) - ou des analogues de la GnRH - Décapeptyl (triptoréline) et Enantone (leuproréline) - chez l’enfant de petite taille physiologique afin de retarder la puberté, sans que cette pathologie ne réponde à la définition de puberté précoce.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte