Mécanismes d’action  Abonné

Publié le 06/06/2013

Médicaments anti-VIH.

Les analogues des bases pyrimidiques et puriques actifs contre la transcriptase inverse agissent généralement après métabolisation en dérivés triphosphates (biphosphates pour le ténofovir) ; certains sont également actifs contre le virus de l’hépatite B (emtricitabine).

L’enfuvirtide bloque l’une des deux étapes clés permettant l’entrée du VIH dans le lymphocyte.

Tandis que le maraviroc s’oppose à la fixation du VIH sur l’un des deux corécepteurs viraux dénommés CCR5.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte