Mécanismes d'action  Abonné

Par
Publié le 09/02/2017

Les opioïdes, ou « morphiniques » reproduisent peu ou prou les effets des opioïdes endogènes représentés par les endorphines (récepteurs mu), les enképhalines (récepteurs delta) et la dynorphine (récepteurs kappa). Des effets qui sont observés à la suite de la stimulation des différents types de récepteurs opioïdes (qui sont des récepteurs transmembranaires couplés à la protéine G, impliqués dans la perception de la douleur), qui sont situés dans la corne dorsale de la moelle épinière ainsi que dans le cerveau :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte