Les mots du conseil  Abonné

Par
Domitille Darnis -
Publié le 14/06/2018

Les périodes à risques :

Les puces se sont adaptées à tous les environnements extérieurs et intérieurs. Elles peuvent donc être retrouvées toute l’année. Cependant, les pics d’infestations les plus importants se situent au printemps et à l’automne. Il est aussi fréquent d’observer des invasions au retour de vacances ou en cas d’habitation dans des logis inhabités depuis quelque temps. La nouvelle présence d’hôte, signalée par les pas et la libération d’acide carbonique, permet la libération des nymphes en dehors de leur cocon.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte